Les Aventures de TinTin: Les Bijoux de la Castafiore

Les Aventures de TinTin: Les Bijoux de la Castafiore

Regular price $10.00
Add to Wishlist

Histoire

Dans Les Bijoux de la Castafiore (1963), les principaux protagonistes de la série se retrouvent à Moulinsart pour y vivre une véritable comédie classique à huis clos. Tournant résolument le dos à l'aventure pour s'attacher à la difficulté de la communication entre les êtres, un "anti-récit" truffé de malentendus et de quiproquos plus cocasses les uns que les autres.

Synopsis

Il s'agit d'un huis clos, d'un récit immobile dont la médiatisation serait proportionnelle à l'incommunicabilité. Le château peut être considéré comme un théâtre et dans la pièce qui s'y joue, de multiples acteurs s'y bousculent. Hormis les résidents légitimes, se succèdent et s'interfèrent : un médecin, des Tziganes, une diva auto-invitée et sa suite, un fantomatique marbrier, des paparazzis, une fanfare, une équipe de la télévision, un assureur éconduit, des déménageurs, deux policiers...

L'histoire se résume à plusieurs pseudo-vols et à une véritable disparition, celle d'une émeraude. Presque tout le monde se retrouve soupçonné... Avec beaucoup d'humour et une distance qu'il prend par rapport à sa création, Hergé s'essaye à raconter une histoire où il ne se passe rien, dans une cacophonie vaudevillesque.

Une bande dessinée théâtrale

La couverture de l'album est en elle-même une invitation au spectacle qui va se dérouler. Recommandant le silence, Tintin, en parfaite connivence avec le lecteur-spectateur, le regarde et le prie d'entrer : " Vous allez voir la comédie... Chut ! Et maintenant, place au théâtre !. "

Le titre original choisi par Hergé pour cette histoire était Ciel ! Mes bijoux !, titre rejeté par l'éditeur Casterman.

L'exotisme

Celui-ci est singulièrement absent du récit. Néanmoins, grâce aux Tziganes, l'exotisme se rend à domicile. Il s'agit également du seul album de la série, avec Le Secret de La Licorne, dans lequel les personnages ne partent pas à l'aventure dans d'autres parties du monde, ce qui n'empêche pas l'aventure de venir à eux.

Petit clin d'œil au voyage, Tintin lit à la planche 43 L'Île au Trésor paru en 1883, œuvre de l'écrivain britannique, Robert Louis STEVENSON ( 1850 - 1894 ), l'une des lectures préférées du dessinateur avec Robinson Crusoé de Defoe et Les Trois Mousquetaires de Dumas.

Les Tziganes

Un vieux proverbe roumain dit : " De loin, le Tzigane est un être humain. Outre le caractère odieux de cette phrase, elle trahit une attitude générale à l'égard des Tziganes."

C'est bien la leçon à tirer des Bijoux de la Castafiore : en 1961, Hergé était un des premiers à porter un regard dénué d'animosité à l'égard des Tziganes. C'est en s'ouvrant au dialogue avec ces visiteurs inattendus que Tintin et Haddock parviennent à dissiper nombre d'idées reçues... et fausses.

Bianca Castafiore

Bien qu'universellement connu, le répertoire de la Diva n'en est pas moins limité. Son rôle de Marguerite dans la scène VI de l'acte III de l'opéra Faust de GOUNOD est de loin le plus célèbre.

La chambre qui est dévolue Au Rossignol Milanais est vraisemblablement celle dite du Roi à Cheverny avec son lit à baldaquin recouvert de broderies persanes. Comme la Callas, Bianca est une Diva qui entretient une relation ambiguë avec la presse « people ».

Les bijoux

La garde-robe de la Castafiore est extravagante. La cantatrice craint en permanence que ses bijoux ne soient volés, puis survient le vol d'une émeraude hors de prix. Les Dupondt enquêtent et accusent tour à tour : Nestor , Irma, les Tziganes que le capitaine Haddock a invités dans son pâturage... Finalement, après moult péripéties et fausses pistes, l'émeraude sera retrouvée par Tintin, presque par hasard, dans le nid d'une pie.

Le château

Tous les éléments du château visibles dans Le Secret de La Licorne et dans Le Trésor de Rackham le Rouge sont directement issus de l'unique brochure touristique publiée au début des années 40 et dont l'intitulé complet est le suivant : Les châteaux historiques de France. CHEVERNY. Un des Beaux châteaux de la Loire. Ce fut la seule source dont Hergé disposa pour créer Moulinsart.

Les pages intérieures du document décrivaient à l'aide de photos; le premier palier interrompant les deux volées d'escaliers et quelques-unes des pièces principales. Le château de Cheverny fut édifié en 1625 dans le style classique Louis XIII.

L'escalier

Dans Les Bijoux de la Castafiore, le personnage principal c'est le château lui-même. Plus réducteur encore, pour Michel SERRES (1) l'élément directeur, c'est l'escalier. On pourrait porter à son crédit que dans Le Secret de La Licorne ( Case B1,p.48) Tintin fait tomber ses poursuivants à hauteur de la quatrième marche.

Attention à la marche ! Sa brisure entraîne neuf chutes dont celle, si préjudiciable, du Capitaine Haddock. Accident certes bénin, mais qui lui vaut une entorse avec immobilisation complète.

Le supercolor - Tryphonar

Le Professeur Tournesol invente le téléviseur couleur à écran géant avec cinq années d'avance.

Le génie humanisé

Le Professeur Tournesol, le scientifique au génie multiple réalise ici une de ses dernières inventions après le Supercolor Tryphonar, une nouvelle rose. En ce faisant, il se révèle avoir un faible pour le sexe opposé mais il met aussi son talent au service d'une cause paisible qui ne risque pas d'être reprise par des personnes mal intentionnées.

 

The Les Aventures de TinTin: Les Bijoux de la Castafiore is evocative, to say the least, but that's why you're drawn to it in the first place.

Inventory Last Updated: Sep 25, 2020

Share this Product


More from this collection